Le Calorifugeage
en détails !

Conservez la chaleur
qui traverse vos canalisations
J’ai besoin de conseils de PRO
La Calorifugeage
en détails !
Conservez la chaleur
qui traverse vos canalisations
Contacter un PRO

Le Calorifugeage

Il faut noter que les pertes de chaleur au niveau des tuyauteries peuvent s’avérer importantes. La production d’eau chaude se fait en principe relativement loin des pièces de vies, dans des locaux bien souvent non chauffés.

L’acheminement de l’eau vers les émetteurs de chauffage peut faire perdre jusqu’à 20% des calories de l’eau chaude en raison de la longueur mais aussi d’un manque d’isolation de ces tuyauteries.

Ces déperditions impliquent une augmentation de votre consommation d’énergie pour compenser, et donc une hausse de vos dépenses énergétiques.

L’utilité du Calorifugeage

Le calorifugeage consiste, par définition, à isoler des installations de circulation d’eau chaude ou de chauffage (tuyauteries, réservoirs, citernes…) afin d’éviter les pertes de chaleur.

Cela permet, de protéger les installations contre les perturbations extérieures telles que le gel, la condensation ou le givre, mais aussi de conserver l’énergie thermique et de limiter les rejets des gaz à effet de serre.

Sont également présentés les différents matériaux isolants (laine de verre, liège, polystyrènes, mousses phénoliques, verre cellulaire…).

Pour garder l’eau à température constante – chaude ou froide – tout au long de son parcours, rien de mieux que la pose de manchons isolants. Ils peuvent être fabriqués avec :

  • De la laine de verre,
  • De la mousse synthétique,
  • De la mousse phénolique,
  • des tubes de polystyrène.

Infos sur le Calorifugeage

Il faut noter que les pertes de chaleur au niveau des tuyauteries peuvent s’avérer importantes. La production d’eau chaude se fait en principe relativement loin des pièces de vies, dans des locaux bien souvent non chauffés. L’acheminement de l’eau vers les émetteurs de chauffage peut faire perdre jusqu’à 20% des calories de l’eau chaude en raison de la longueur mais aussi d’un manque d’isolation de ces tuyauteries. Ces déperditions impliquent une augmentation de votre consommation d’énergie pour compenser, et donc une hausse de vos dépenses énergétiques.

Réaliser un calorifugeage de ses tuyaux pourrait donc apporter des économies non négligeables, d’autant plus que son installation est peu onéreuse.

A noter : Le calorifugeage des installations de froid est également important. Cela limite les déperditions de froid mais évite également les éventuels problèmes de condensation.

n principe, le calorifugeage consiste à installer des gaines ou des coquilles isolantes autour de la tuyauterie et des canalisations de la maison. Un ouvrage calorifuge peut concerner aussi bien les conduits d’eau chaude que les tuyaux faisant passer des fluides frigorigènes (dans le cas d’une climatisation par exemple). Il peut également concerner l’isolation thermique des installations de circulation d’air.

Les matériaux intervenant dans ce genre de travaux d’isolation thermique peuvent être de type minéral (laine de verre ou de roche) ou de type naturel (ouate de cellulose ou fibre de bois). Leur composition les rend faciles à découper et à mettre en place.

Il peut s’agir, par exemple, de manchons d’isolation spécifiquement conçus pour envelopper les tuyaux. On peut aussi évoquer des mousses telles que de la mousse de polyuréthane, matériau isolant synthétique posé par soufflage.

Dans un premier temps, il s’agit pour le professionnel de vérifier l’état des conduits. L’objectif est de repérer les éventuelles fuites ou dysfonctionnements à réparer avant de procéder à la réalisation calorifuge. Les tuyaux doivent aussi être nettoyés avant de procéder aux travaux. En effet, un bon nettoyage avant travaux, va permettre une meilleure adhérence de l’isolant ainsi que la découverte d’éventuels problèmes sur l’état de la tuyauterie.

Dans le cas de manchons d’isolation, il s’agit de découper l’enrobage des canalisations selon les dimensions de ces dernières. Les manchons, une fois qu’ils enveloppent les tuyaux, peuvent être collés ou clipsés.

Profire calorifuge vos canalisations

En savoir plus

Profire isole vos combles en 3 étapes

1. Visite technique  et étude de faisabilité

2. Travaux conforme et
de qualité

3. Maintenance et
entretiens

Réaliser des économies avec un Calorifugeage

Concrètement, il est possible de diviser par six les déperditions de chaleur par mètre linéaire. En d’autres termes, avec une bonne isolation des tuyaux, les factures d’énergie concernant le système de chauffage et l’eau chaude sanitaire (fluides caloporteurs, vapeur d’eau, eau chaude…) peuvent diminuer jusqu’à 10%.

En parallèle des économies réalisables par ce biais, il faut savoir que la protection mécanique constituée par le matériau calorifuge facilite l’acheminement de l’eau chaude dans la tuyauterie. Ce qui signifie que le calorifugeage améliore directement le confort thermique de la maison.

Contacter un de nos conseillers

Pour maximiser le confort thermique d’un logement, l’isolation extérieure qui passe par les combles aménagés, la sous toiture, les huisseries, les murs extérieurs est devenue un réflexe. Pour une usine, l’isolation phonique ou acoustique des infrastructures et leur étanchéité à l’air et à l’eau pour des raisons de sécurité et de qualité sont une priorité. Mais on ne pense pas toujours à isoler un système de chauffage. Pourtant, une tuyauterie sans isolation revient à laisser une fenêtre ouverte alors que les radiateurs sont allumés. En effet, en hiver, les risques de déperditions thermiques augmentent considérablement, entraînant fatalement une hausse de la consommation d’énergie.

De plus, la production d’eau chaude sanitaire se fait généralement dans des locaux non chauffés. Lors de son acheminement, en raison de la longueur et du manque d’isolation des tuyauteries, l’eau chaude peut perdre jusqu’à 20% des calories. Réaliser un calorifugeage représente donc un investissement sur le long terme pour stimuler la performance énergétique et donc réduire les coûts, d’autant plus que son installation est peu onéreuse. Il est possible de réaliser jusqu’à 10% d’économies d’énergie par an.

Mais ce n’est pas tout : les équipements eux-mêmes peuvent se détériorer. Des canalisations mal isolées peuvent geler en hiver, les tuyaux se déforment, les soudures cèdent, la circulation d’eau s’arrête… Et les travaux de rénovation peuvent coûter cher. En somme, le calorifugeage des parties communes d’un immeuble ou d’une installation chez un particulier apporte de nombreux avantages. Pour les industries, ce procédé devient indispensable.

Pour garder l’eau à température constante tout au long de son parcours, les professionnels utilisent divers matériaux isolants. Il existe plusieurs méthodes d’isolation. La projection de mousse polyuréthane est principalement utilisée pour les grandes superficies. Il s’agit d’une mousse à base de polyesters et d’isocyanates. Le flocage de laines est un autre procédé pour isoler les réseaux d’eau. L’utilisation de coquilles de laine de roche, ou de bourrelets, est très répandue. La laine de verre convient pour le chaud, le polystyrène pour le froid.

L’efficacité de l’isolation des canalisations dépend du diamètre extérieur du tube, de l’épaisseur de l’isolant et de la conductivité thermique. Les calorifugeurs utilisent également des rivets, des manchons et des coudes spécifiques selon les tuyauteries industrielles et tertiaires.

Comment ça marche ? L’entreprise prend l’ensemble des cotes sur le site dans le cas d’une création d’usine comme d’un chantier de rénovation. Ensuite, l’équipe réalise la majorité des travaux en atelier. Par ailleurs, il est possible en amont d’estimer les pertes thermiques et d’évaluer les coûts qui y sont associés afin de déterminer le retour sur investissement du projet avant sa mise en œuvre, grâce à un devis isolation.

Il est conseillé à toute industrie ayant recours à des systèmes de tuyauterie industrielle (qu’il s’agisse de la circulation de fluides, de gaz ou d’eau), à la ventilation ou encore la cuverie de réaliser un calorifugeage. Du secteur de la pétrochimie à l’industrie agro-alimentaire, une entreprise a tout à y gagner.

Au vu de l’étendue du système hydraulique ou de chauffage d’un site industriel, la maîtrise des températures réduira considérablement les pertes énergétiques sur des fluides très chauds ou très froids. Ce gâchis énergétique, qui n’épargne aucun secteur d’activité, peut parfois se chiffrer en plusieurs milliers d’euros chaque année.

De plus, la réalisation d’un calorifugeage garantit la protection du personnel qui travaille ou circule à proximité de ces installations. Enfin, à l’heure du réchauffement climatique, nombres de sociétés s’engagent dans les démarches écologiques et responsables. Or, améliorer sa performance thermique représente un geste à fort impact, dans la voie du développement durable.

Parlons des aides et primes pour installer un Calorifugeage


Vos questions sur les aides pour mettre une
énergie renouvelable chez vous, voici les réponses

Certificat d’Économie d’Énergie (CEE)
Le programme des Certificats d’Economie d’Energie, issu de la loi POPE
(Programmation fixant les Orientations de la Politique Énergétique) de Juillet 2005, a pour objectif de réduire la consommation énergétique.
La Prime Eco-Energie est donc une prime mise à votre disposition pour vous aider à financer des travaux d’économies d’énergie dans votre logement.

Ma Prime Rénov’ (distribuée par l’Anah)
A compter du 1er janvier 2020, le CITE (crédit d’imôt pour la transition énergétique) est transformé en prime pour
les ménages modestes, fusionnée avec l’aide Anah Agilité et versée dès l’envoi des factures des travaux.
Cette prime unique est baptisée “MaPrimeRénov'”.
Le CITE est maintenu pour les ménages non éligibles à cette prime jusqu’au 31 décembre 2020. A partir du 1er janvier 2021,
le bénéfice de MaPrimeRénov’ est étendu à tous les ménages, à l’exception des plus aisés, à savoir les deux derniers déciles. 

Votre conseiller Profire vous rappelle

    Un conseiller Profire vous rappelle